• 1972
    1972

    Née dans la ville de Khouribga au Maroc, Khadija est la huitième d’une famille de dix enfants. Son père était mineur alors que sa mère, une cuisinière hors pair, s’afférait au foyer.

  • 1978
    1978

    Ayant grandi au sein d’une famille respectueuse des traditions, Khadija se devait d’apprendre à cuisiner le couscous avant même de commencer à fréquenter l’école. Dès l’âge de 6 ans, elle passait des heures dans la cuisine avec sa mère à préparer différents couscous. Khadija garde d’excellents souvenirs de ses moments privilégiés avec sa mère.

  • 1994
    1994

    En 1994, Khadija complète un Diplôme d’étude universitaire en informatique à l’Institut Supérieur d’Informatique Appliquée et de Management (ISIAM) d’Agadir.

  • 1998
    1998

    Son frère ayant émigré au Québec, Khadija accompagnée de ses parents et de sa sœur suivent ses traces. Elle espère y trouver une terre d’accueil qui répondra à ses aspirations et lui permettra de réaliser ses rêves. Khadija se souviendra toujours de sa première neige au Québec...

  • 1999
    1999

    Peu de temps après son arrivée, Khadija amorce un Baccalauréat à l’Université du Québec à Montréal afin d’obtenir un diplôme québécois.
    En parallèle à ses études et fidèle à ses valeurs, Khadija fait du bénévolat au sein d’une église du quartier St-Henri ainsi qu’auprès de plusieurs autres organismes faisant la promotion de l’entrepreneuriat étudiant et luttant contre le décrochage scolaire. Elle joint ensuite les rangs d’un organisme travaillant auprès des femmes et des immigrants et deviendra présidente du Forum des jeunes filles immigrantes de Montréal de 2006 à 2007.

  • 2004
    2004

    En 2004, Khadija met un terme à ses études universitaire. En effet, la vie suit son cours et ses priorités se bousculent. On lui offre un emploi dans le secteur communautaire qu’elle ne saurait refuser. De plus, son amoureux, Pierre, la demande en mariage.

  • 2005
    2005

    En 2005, Khadija donne naissance à son premier enfant, Samuel. Nostalgique des saveurs de son pays natal et soucieuse de faire connaître sa culture à sa famille, elle cuisine régulièrement les saveurs de son enfance à l’exception du couscous. En effet, ce met complexe et mijoté patiemment est la spécialité de sa mère qui le cuisine tous les vendredis avec beaucoup d’amour.

  • 2006
    2006

    Par une froide soirée d’hiver, alors que ses parents étaient en voyage au Maroc et que Khadija revenait du travail après une journée particulièrement éprouvante, elle fut envahie par une fringale de couscous.

    Elle eut donc l’idée de s’arrêter au supermarché afin d’acheter un couscous prêt-à-manger. Le résultat fut malheureusement des plus décevants. En effet, le soi-disant couscous était à des années lumières de l’authentique couscous berbère marocain!

    Suite à cette mésaventure, Khadija entreprit de faire découvrir le « vrai couscous » à ses amis et collègues. Un tel festin, lorsque préparé selon les règles de l’art, méritait d’être partagé.

  • 2007
    2007

    Alors que Khadija est coordonnatrice du ROCHA (Regroupement des organismes communautaires et humanitaires d'Anjou), poste qu’elle a occupé de 2007 à 2012, elle entreprend de remplacer le sempiternel souper spaghetti de collecte de fonds par une soirée couscous et ce, au plus grand bonheur des donateurs.
    Grâce à cette expérience concluante, elle réalise que la popularité du couscous ne se dément pas, même au Québec!

  • 2011
    2011

    En 2011, la petite famille s’agrandit. Khadija donne naissance à sa fille Yamna. Samuel, alors âgé de 6 ans, est ravi de jouer son rôle de grand frère.

  • 2013
    2013

    À l’automne 2013, on confie à Khadija le poste de coordonnatrice par intérim de la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie.
    Mais peu de temps après, sa vie bascule alors qu’elle apprend que son père est atteint d’un cancer fulgurant. Lors d’un mémorable échange entre Khadija et son père à l’hôpital, ce dernier encourage sa fille à réaliser ses rêves et à lancer une entreprise de couscous. Pour Khadija, cette brève conversation est sans contredit un moment déterminant de l’aventure COUSMOS.

  • 2014
    2014

    À l’automne 2014, Khadija décide de démarrer son projet d’entreprise. Elle teste plusieurs recettes avec sa mère et découvre des ingrédients locaux qui stimulent sa créativité.
    Elle organise plusieurs dégustations auprès d’amis et de potentiels consommateurs afin de raffiner ses produits.
    Le concept « COUSMOS : l’univers du couscous » prend forme.

  • 2015
    2015

    En 2015, la mère de Khadija décède à son tour d’un cancer et ce, 2 ans pratiquement jours pour jours après le décès de son père. Pour Khadija, c’est un coup dur.

  • 2015

    Malgré sa peine, Khadija redouble d’ardeur afin de mettre en valeur l’héritage culinaire que sa mère lui a légué.
    Ayant élaboré trois savoureux couscous et développé ses premiers emballages, elle s’affaire à tester le marché dans plusieurs supermarchés de la grande région de Montréal.
    Conclusion: les québécois aiment ses couscous!

  • 2015

    Le CLD de Longueuil, l’ACERS, le Fonds mosaïque de Filaction, Femmessor et Prêt à entreprendre ont tour à tour contribué à la réalisation du projet de Khadija que l’on surnomme désormais amicalement « Madame Couscous ».
    Souhaitant maximiser les chances de succès de son entreprise, Khadija est à la recherche de mentors. À l’automne 2015, COUSMOS est sélection par l’Incubateur entrePrism de HEC Montréal puis, quatre mois plus tard, elle est invitée à joindre les rangs de l’Accélérateur HEC-Banque Nationale. Plus que jamais, son projet progresse rondement.

  • 2015

    Grâce à la qualité de ses produits et à la détermination de sa fondatrice, COUSMOS remportera plusieurs concours et distinctions entre 2015 et 2016 dont :
    - Lauréate du Concours d'excellence, catégorie Affaires, du Congrès Maghrébin du Québec
    - Lauréate du Concours Lys Affaires de Média mosaïque
    - Lauréate du Concours Québécois en entrepreneuriat échelon local et régional, catégorie bioalimentaire
    - Entreprise sélectionnée pour participer à la promotion Tremplin de l’Association québécoise des dépanneurs en alimentation.
    - Prix de la détermination du Concours ADN Montérégie de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud
    - Lauréate du 3e prix dans le cadre de Modèle d’Affaire HEC

  • 2016
    2016

    Au printemps 2016, après un test de marché concluant, Khadija se présente à l’émission Dans l’œil du dragon et parvient à charmer quatre dragons grâce à son professionnalisme et à son enthousiasme contagieux.

  • 2016

    Suite à la diffusion de l’émission, l’engouement pour l’entreprise ne se dément pas. COUSMOS à clairement le vent dans les voiles et Khadija souhaite étoffer son équipe. À l’été 2016, Naima Zerroug devient son associée.

  • 2016

    Clairement, les dragons ne sont pas les seuls à avoir flairé le potentiel des produits COUSMOS. La Coop Alentour, un distributeur spécialisé en produits alimentaires santé, s’intéresse à la nouvelle gamme de mets surgelés.
    Partageant une vision et des valeurs communes, les deux entreprises signent une entente de distribution pour le marché québécois en décembre 2016.

  • 2017
    2017

    En janvier 2017, après avoir passé plusieurs mois à peaufiner ses recettes en usine et à développer avec des experts une image de marque à la hauteur de la qualité de ses produits, COUSMOS lance officiellement sa gamme de couscous.

    La gamme regroupe trois couscous en portion individuelle dont deux sont sans gluten et un est végétarien. Rapidement, les produits se taillent une place enviable au rayon des surgelés des supermarchés québécois alors que l’entreprise se tourne déjà vers le marché ontarien et les États-Unis.